Entreprise

Pourquoi le recrutement est-il aussi stratégique pour les start-up ?

Pour une start-up, il y a deux éléments hautement stratégiques : la levée de fonds et le recrutement. En effet, le recrutement start up est une composante essentielle à la réussite et au développement d’une petite entreprise et particulièrement d’une start-up.

Une start-up doit tout miser sur le recrutement des parfaits candidats pour intégrer leur petite équipe. C’est la bonne entente entre collaborateurs qui lui permettra une croissance viable. Mais surtout, chaque poste a un rôle essentiel.

Mais pour bien recruter, il faut investir du temps et mettre en place une stratégie efficace.

Miser sur la culture d’entreprise

Lorsqu’un candidat décide de s’orienter vers une start-up, c’est généralement pour l’expérience, le sens du travail et la culture de l’entreprise. Pour un recrutement start-up, il est important de mettre en avant ces atouts.

Pour développer la réputation de l’entreprise, se faire connaître des potentiels candidats et les attirer, il faut opter pour la mise en avant de ses spécificités pour se distinguer. L’idée, c’est de traiter les candidats comme ses clients.

Il est possible de communiquer sur la culture de l’entreprise grâce aux méthodes connues des start-ups : content marketing, webmarketing, SEO… Publication de contenus sur les réseaux sociaux, site carrière accueillant, blog technique pour parler des innovations de la start-up, événements d’entreprise… N’hésitez pas à ajouter des photos des locaux, des événements, de l’équipe… Un site carrière optimisé atteint un taux de conversion de 15 %, contrairement à la moyenne de 4 %.

Comment réussir son recrutement en start-up ?

Un processus de recrutement, c’est une organisation, du temps et de l’argent. Il est primordial d’éviter les erreurs qui coûtent cher à une start-up.

Voici 5 étapes à suivre pour réussir son recrutement en start-up :

  1. Déterminer les besoins de la startup : Combien de postes faut-il créer, pour quelles missions et pour quels objectifs ? Le but, c’est de recruter le nombre de candidats nécessaires, pas plus ni moins. Durant cette première étape, c’est aussi le moment de réfléchir aux compétences et qualités demandées pour chacun des postes définis.
  2. Définir le salaire : Pour se rendre compte du coût moyen d’un futur collaborateur, il faut se renseigner sur le marché de l’emploi actuel. Entre les possibilités financières de la start-up et la réalité du marché, cela vous permettra de définir les années d’expériences requises, en fonction du salaire défini.
  3. Écrire une annonce de poste : Il faut faire simple et précis pour être le plus clair possible. L’intitulé du poste, ses missions, les compétences requises, les soft skills, les années d’expériences, quelques mots sur l’entreprise (sa création, l’équipe, la culture de l’entreprise…).
  4. Poster l’annonce sur le maximum de canaux : Plus vous publierez l’annonce sur un grand nombre de canaux, plus vous toucherez de candidats. Jobboard, réseaux sociaux, applications, réseaux dédiés aux start-ups… Multipliez vos chances de trouver la perle rare.
  5. Faire le tri parmi les candidats : Cette étape peut sembler être une perte de temps et pourtant, elle vous en fera gagner. C’est une étape supplémentaire, certes, mais elle permet de réduire rapidement la liste de candidats potentiels. Pour cela, il est conseillé de faire une présélection en se basant sur les CV et lettres de recommandation que vous aurez reçus. Ne retenez que les profils qui correspondent à votre recherche.
  6. Passer les entretiens d’embauche : Grâce à cette présélection, vous allez réduire le nombre d’entretiens d’embauche, l’étape qui demande le plus de temps. Pour toute entreprise, mais particulièrement pour un recrutement en start-up, il est fortement conseillé de recevoir les candidats dans ses locaux. Pour être le plus juste possible, il est recommandé de préparer ses entretiens (questions, réponses attendues, tests…).

More in:Entreprise

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 %